Présentation

creai 300x180 - Présentation

Qui sommes-nous ?

plaquette creai bfc 211x300 - Présentation

Le CREAI est le Centre Régional d’Etudes d’Actions et d’Informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité.

C’est une association de Bourgogne-Franche Comté.

Le CREAI existe depuis l’arrêté du 22 janvier 1964 du Ministère de la Santé.

Le CREAI est engagé au service de l’intérêt général en faveur des personnes en situation de vulnérabilité. Son champ d’action s’élargit au fil des années, tout un chacun pouvant être concerné à un moment donné de sa vie, que ce soit par le handicap, les difficultés sociales, familiales, le fait d’être victime de violences ou de discriminations, la perte d’autonomie, …

Par ses actions (formations, études, commissions régionales, journées d’études, animation de groupes de travail, …), auprès des professionnels et, de plus en plus, auprès des personnes concernées et des acteurs de droit commun, le CREAI oeuvre pour l’émergence d’une société réellement inclusive et pour favoriser l’émancipation des personnes en situation de vulnérabilité. Promouvoir et contribuer à défendre la meilleure qualité de vie et d’accompagnement de ces personnes, favoriser leur autodétermination et le respect de leurs droits est l’objectif prioritaire du CREAI.

Le CREAI travaille pour :

  • changer le regard sur les personnes en situation de vulnérabilité dans une société plus inclusive
  • améliorer la qualité de vie des personnes en situation de vulnérabilité
  • développer l’autodétermination des personnes en situation de vulnérabilité
  • aider les professionnels à mieux accompagner les personnes en situation de vulnérabilité

Le CREAI a une position indépendante, de « lieu tiers » entre les pouvoirs publics, les professionnels des secteurs social, médico-social et sanitaire et leurs gestionnaires, et les personnes accompagnées.

Les CREAI sont présents sur chaque région française et sont fédérés en réseau au sein de la Fédération ANCREAI

En savoir plus sur notre histoire

  • 22 janvier 1964 : Arrêté constitutif des Centres Régionaux pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptées (CREAI) issus des Associations Régionales de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence (ARSEA).
    Le Centre Régional de Bourgogne pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptées (CRBEAI) est créé.
  • 13 janvier 1984 : Circulaire du ministre des affaires sociales et de la solidarité nationale, et du Garde des Sceaux, ministre de la justice, sur les missions des CREAI :
    « Les Centres Régionaux pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptées ont pour mission principale d’être des lieux de repérage et d’analyse des besoins et d’étude des réponses à y apporter, des lieux de rencontre et de réflexion entre les élus, les représentants des forces sociales et ceux des administrations concernées, de fournir des analyses et des avis techniques aux décideurs, ainsi qu’aux gestionnaires des établissements et services ».
  • Juin 1989 :  L’action du CREAI concernant aussi les adultes, le CRBEAI devient Centre Régional d’Etudes et d’Actions sur les handicaps et les Inadaptations.
  • 20 juin 2013 : Une délégation ANCREAI Franche-Comté est confiée au CREAI Bourgogne pour assurer une couverture des missions des CREAI sur l’ensemble du territoire français.
  • 28 décembre 2015 : La loi n° 2015-1776 reconnait le rôle des CREAI en faveur des personnes en situation de vulnérabilité :
    « Les CREAI contribuent, en réponse à la demande des autorités compétentes pour l’élaboration des schémas d’organisation sociale et médico-sociale et des schémas régionaux de santé, à l’analyse des besoins et de l’offre… ainsi qu’à toute action liée à la mise en œuvre de ces schémas ».
  • Janvier 2016 : Le CREAI devient CREAI Bourgogne – Franche-Comté dans le cadre de la réforme des régions

Le CREAI fait quoi ?

Le CREAI réalise des missions d’informations, de conseils, d’animation de la réflexion régionale auprès des différents acteurs travaillant avec et pour les personnes en situation de vulnérabilité.

Pour cela, le CREAI fait 5 actions différentes.

  • L’animation de commissions régionales et groupes de travail thématiques: ces rencontres entre professionnels permettent l’échange des pratiques et des points de vue sur les évolutions des politiques sociales et des pratiques de terrain, afin d’apporter de meilleures réponses aux besoins des personnes accompagnées (par exemple sur le handicap psychique, les ESAT, l’école inclusive, etc.)
  • La formation des professionnels ou des personnes accompagnées (par exemple sur le Conseil de la Vie Sociale, sur la maltraitance, sur l’autodétermination, etc.) et les appuis méthodologiques pour accompagner les projets des établissements et services (par exemple sur l’auto-évaluation de la qualité, la réécriture d’un projet d’établissement, etc.)
  • Les études et les articles pour éclairer les acteurs sur les différents besoins des populations concernées, sur l’état des réponses actuelles et sur les améliorations à apporter (par exemple sur le logement des personnes handicapées, le vieillissement, etc.)
  • Les journées d’étude sur des questions d’actualité relatives à l’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité : elles permettent aux professionnels et aux personnes accompagnées de se former et de se rencontrer (par exemple sur la transformation de l’offre du secteur médico-social, sur la vie affective et sexuelle, sur la protection de l’enfance, etc.)

Plus globalement, le CREAI apporte des conseils aux professionnels des établissements et services sociaux, médico-sociaux, sanitaires, la société dans son ensemble, les administrations publiques mais aussi pour l’élaboration des schémas locaux et nationaux d’organisation sociale, médico-sociale et de santé.

Le CREAI travaille avec qui ?

Le CREAI travaille avec différentes personnes.

Ces personnes sont :

  • Les personnes en situation de vulnérabilité et leur entourage (personnes handicapées, personnes âgées, mineurs avec une mesure de protection, personnes en difficultés sociales, personnes isolées, …)
  • Les structures sociales, médico-sociales et sanitaires (ESAT, IME, CHRS, EHPAD, Hôpitaux, …)
  • Les pouvoirs publics (les ministres, l’Agence régionale de santé, les conseils départementaux, …)
  • Les acteurs de droit commun (l’école, les entreprises, les clubs sportifs,…)

Le CREAI travaille aussi avec différents partenaires.

Comment le CREAI est financé ?

Le CREAI a un budget d’environ 1,7 millions d’euros par an.

budget - Présentation

Nos sources de financement se répartissent de la manière suivante en 2023 (Ces données ne tiennent pas compte des fonds dédiés)

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et la Métropole de Dijon ont soutenu le CREAI financièrement depuis 2020 pour l’investissement en matériel informatique, les économies d’énergies, la réalisation de travaux afin que les locaux soient accessibles aux personnes en situation de handicap.

crb 150x150 - Présentation
Logo metro2 1 771x543 - Présentation

Des associations, organismes gestionnaires, établissements et services de la région contribuent financièrement au fonctionnement du CREAI et ce, depuis plus de 60 ans. Il s’agit d’une marque de confiance. La contribution participe à l’indépendance technique du CREAI qui s’engage à maintenir un équilibre entre les diverses formes de ressources (subventions, cotisations, contributions, autofinancement).

Les contributions des établissements et services de la région sont un soutien indispensable au fonctionnement du CREAI. Elles représentent un tiers du budget annuel et permettent notamment d’animer les commissions régionales, d’organiser des journées régionales d’étude et d’échanges et d’alimenter les réflexions du secteur sur les évolutions en cours.

Pour contribuer au fonctionnement du CREAI

Les formations, appuis méthodologiques, études et pilotage de projets menés par le CREAI tout au long de l’année représentent environ 60% de son budget.

Il s’agit de formations, de réponses à appels d’offres, de demandes d’accompagnement ou d’études sur-mesure.

Le CREAI Bourgogne-Franche Comté reçoit une dotation en provenance de la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS au Ministère de la Santé) et de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), pour réaliser des travaux définis en concertation avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Direction Régionale de l’Economie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) de Bourgogne Franche-Comté. Cette attribution est fixée chaque année dans le cadre d’une instruction ministérielle. 50 000 € sont consacrés au fonctionnement du CREAI, afin de permettre sa participation à diverses réunions de concertation régionale (Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie – CRSA, espace régional de réflexion éthique, …).

Depuis 2017, le CREAI co-construit un CPOM tous les 3 ans avec la direction de l’autonomie de l’ARS.

Les principaux axes du CPOM 2024-2026 sont :

  • L’accompagnement à la transformation de l’offre médico-sociale
  • Le travail avec les acteurs de droit commun pour rendre la société plus inclusive
  • L’accès à l’école pour tous, ainsi que l’accès à l’emploi des personnes handicapées
  • La participation et l’exercice de la citoyenneté des personnes en situation de handicap
  • L’amélioration de la santé et le renforcement de l’accès à la prévention pour les personnes en situation de handicap (violences sexuelles, vie affective et sexuelle)

Ils ont été traduits en 20 fiches-actions.

Nos mandats et représentations

Compte tenu de sa position et de ses différentes actions en région, le CREAI est régulièrement sollicité pour donner son point de vue, apporter sa contribution sur des sujets concernant le secteur social et médico-social et ses évolutions. Cela contribue également à façonner notre approche transversale du secteur de l’action sociale et des « ponts » à concevoir et à mettre en place entre les secteurs spécialisés et les structures de droit commun notamment sur les questions d’accessibilité.

En savoir plus

Ainsi le CREAI :

  • est membre de la Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie (CRSA) et de 3 commissions spécialisées : Commission Spécialisée Organisation des Soins (CSOS), Commission Spécialisée Droits des Usagers du système de santé (CSDU) et Commission Spécialisée Médico-Sociale (CSMS)
  • est membre du collège 3 du CESER Bourgogne-Franche-Comté (Conseil Economique, Social et Environnemental Régional). Ce collège rassemble l’UNAPEI, l’APF, l’AFM, l’ARIS et le CREAI. L’APF en est le représentant pour 3 ans puis le CREAI assurera les 3 années suivantes ;
  • siège au Conseil d’Administration de l’Acodège. Cette association a été constituée en 1985 pour reprendre la gestion des structures, auparavant gérées par le CREAI. De ce fait, le CREAI, dès l’origine, est parmi les associations adhérentes.
  • est membre du CNAHES (Conservatoire National des Archives et de l’Histoire de l’Education Spécialisée). Le CREAI veille à la préservation des données constituant la mémoire du secteur social et médico-social et, chaque fois que nécessaire, se fait le relais d’informations intéressant l’histoire de ce secteur.
  • est membre de l’Espace Régional de Réfléxion Ethique de Bourgogne-Franche-Comté

Le CREAI est également sollicité pour participer ponctuellement à certaines instances notamment à l’ARS, la DREETS, le Haut-Commissariat à la Lutte contre la Pauvreté.

Et, autant que possible, le CREAI participe aux manifestations organisées par les associations et organismes gestionnaires de la région (assemblées générales, vœux, journées d’étude, …).