Les politiques sociales et leurs conséquences

CONTEXTE

Dans le droit fil des principes posés par les lois des années 2000, et sous l’influence de courants internationaux militant en faveur de l’inclusion des personnes handicapées au sein de la société, les nouvelles orientations politiques prises dans le secteur du handicap (Réponse Accompagnée Pour Tous, territoire « 100 % inclusif », réforme SERAFIN-PH) visent à faire évoluer l’offre pour accompagner les parcours des personnes handicapées en favorisant leur pleine citoyenneté et inclusion dans la cité.

Le CREAI propose une formation pour aider les administrateurs, les cadres et les professionnels des établissements et services à connaître les fondements et le contenu de ces orientations. Elle vise également à prendre la mesure de ses incidences sur l’organisation des ESMS et sur les pratiques professionnelles, y compris dans un contexte particulier comme celui de la crise liée à la COVID-19 où certaines personnes ont été « projetées » dans le milieu ordinaire sans que les structures aient pu l’anticiper.

OBJECTIFS

  • Connaître le contenu des évolutions récentes de la politique du handicap et ses fondements
  • Comprendre les articulations entre les différentes composantes de la politique du handicap et leur logique
  • Anticiper les évolutions à prévoir dans la gouvernance des ESMS et dans les pratiques professionnelles

CONTEXTE

Le secteur du handicap connaît depuis les années 2000 des évolutions importantes, en lien avec une approche situationnelle du handicap résultant d’une interaction entre des facteurs individuels et une organisation sociale pouvant faire obstacle à la pleine participation des personnes handicapées dans la vie de la cité.
Les textes internationaux et lois des années 2000 ont posé les jalons d’un ensemble de mesures prenant en compte cette nouvelle approche et initié le passage d’une logique d’intégration à celle d’inclusion.
Malgré de réelles avancées (développement de dispositifs, expérimentations, mutualisations…), il persiste des obstacles à la mise en oeuvre de ces politiques (cloisonnement des réponses, manque d’outils partagés, de connaissance fine des besoins des personnes, obstacles règlementaires ou financiers…), que la crise liée à la COVID-19 a pu aussi mettre en lumière pour certains.
Dans la perspective de préparer les établissements et services aux changements liés à ce contexte et face aux enjeux qui se profilent dans le secteur du handicap, le CREAI propose un dispositif d’appui combinant formation, exercices pratiques et ateliers de réflexion.

OBJECTIFS

  • S’approprier le contenu des dernières orientations de la politique du handicap (dont le projet SERAFIN-PH)
  • Envisager et planifier les évolutions à prévoir pour les structures
  • Dégager des objectifs et des axes de travail pour s’inscrire dans les mutations du secteur

CONTEXTE

La loi du 14 mars 2016 était venue présentée une vision rénovée de la protection de l’enfance en proposant une définition axée autour du développement de l’enfant et du respect de ses besoins fondamentaux. Elle avait été complétée par une démarche de consensus définissant ce que sont les besoins fondamentaux de l’enfant en protection de l’enfance.
En mettant en avant le développement et l’épanouissement de l’enfant, la réforme confortait la prise en compte des besoins de l’enfant pour évaluer le danger et élaborer un projet pour l’enfant. C’est aussi à partir de ces besoins que l’implication des parents devait être suscitée, tout en travaillant avec eux
leur fonction parentale.
La stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance 2020-2022 vise à poursuivre la mise en oeuvre opérationnelle de la réforme de 2016. Elle repose sur 4 axes : l’action précoce, la sécurisation des parcours, la garantie des droits des enfants et la préparation de la vie d’adulte.
Le CREAI propose une formation pour appréhender les enjeux de cette stratégie et s’y inscrire.

OBJECTIFS

  • Analyser le contenu de la réforme de la protection de l’enfance de 2016
  • Appréhender les besoins fondamentaux de l’enfant en protection de l’enfance
  • Mettre en oeuvre les orientations de la stratégie nationale de protection de l’enfance 2020-2022 au sein des structures