Journées d'études réalisées

Journées Nationales des SESSAD

Ces journées se sont déroulées les 24, 25 et 26 novembre 2014 à Micropolis - 25 Besançon

Consulter les diaporamas

 

Vie affective et sexuelle des personnes handicapées mentales accueillies en établissement : entre désirs et réalités ?

Cette journée s'est déroulée le 17 avril 2014 à AGROSUP - Dijon

 

 

La reconnaissance d'une vie affective et sexuelle pour les personnes han-dicapées a progressé ces dernières années, notamment sous l'effet de la loi de 2005, en les sortant du "statut d'éternel enfant" qui niait chez elles l'existence d'un désir sexuel. Cepen-dant, elle soulève encore de nom¬breuses questions éthiques, juridiques et pratiques.

Une formation en réponse aux questions des professionnels

Comment, par exemple, aborder les questions que posent l'adolescence et ses manifestations ? Comment rendre possible l'accès à l'intimité pour une personne, enfant ou adulte, handicapée mentale tout en veillant à sa protection et en préservant la vie en collectivité ?...
Dans ce contexte, l'ARS de Bourgogne a souhaité accorder une place importante à ce sujet au sein des établissements médico-sociaux de la région. Aussi, le CREAI, l'IREPS et la Mutualité Française Bour¬gogne ont mis en place un programme visant à favoriser une réflexion collective et un échange d'expériences sur ce sujet souvent délicat et impliquant.

 
En Bourgogne, 46 établissements ont déjà suivi la formation

Grâce aux sessions de 2012 et 2013, ce programme a déjà permis à 46 établissements de la région de bénéficier de cette formation-action. Les objectifs généraux de cette formation sont d'améliorer les connaissances et les compétences des professionnels pour aborder ces questions d'accès par les personnes handicapées à une vie affective et sexuelle et de faire évoluer les pratiques et modes de vie au sein des établissements.
Soulignons que 45 autres établissements médico-sociaux se sont portés candidats pour suivre ce programme en 2014 et en 2015.

 

Une journée d'échange pour donner la parole aux professionnels

Des bénéficiaires de la formation nous feront part de l'état d'avancement de leurs projets relatifs à cette thématique. L'éclairage de deux conférenciers, experts de ces questions, nous aidera ensuite à réfléchir aux conditions nécessaires à l'instauration de l'intimité et au développement de l'autonomie de ces personnes sur ces domaines importants de leur vie au sein des établissements médico-sociaux.

 

Rappel du programme

 
Diaporamas :
 
+ d'infos

 

 


 

 

 

 

 

Handicap d'orignie psychique - Soins, accueil et accompagnement
dans les parcours des enfants et adultes handicapés

Cette journée s'est déroulée le 13 mars 2012 à Plombières les Dijon

 

 

Certains troubles psychiques, par leur gravité et leur chronicité, génèrent une situation de handicap, désormais mieux reconnue. Mais les contours du handicap dit "psychique" restent flous. Chez l’adulte, il désigne les conséquences invalidantes d’une maladie mentale chronique relativement stabilisée survenant au cours de la trajectoire de vie ; mais une déficience psychique peut également accompagner d’autres déficiences, notamment une déficience intellectuelle et passer alors au second plan, au rang de déficience associée. Chez l’enfant, l’emploi de la notion de handicap psychique ne va pas de soi, même si des troubles du comportement risquent effectivement d’enclencher un processus handicapant.

L’accueil de personnes présentant des troubles psychiques dans des structures médico-sociales du secteur du handicap n’est pas récent mais les structures spécifiquement dévolues aux adultes handicapés psychiques sont peu nombreuses et les ITEP (Instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques) se sont différenciés des IME (Instituts médico-éducatifs) que depuis peu de temps. Pour ces structures, les questions de l’articulation avec les soins psychiatriques et les risques de ruptures dans les trajectoires constituent des enjeux majeurs.

Nombre d’établissements et services accueillant et accompagnant des personnes dont le handicap est lié à la déficience intellectuelle sont également concernés par la déficience psychique, soit par le jeu des cumuls de déficiences, soit parce que des personnes ayant un handicap psychique viennent frapper à leur porte faute de trouver place dans les structures qui leur sont plus spécifiquement destinées. Or, l’organisation et le fonctionnement de ces structures, les compétences et qualifications de leurs personnels, leur cadre architectural, - autrement dit leur projet d’établissement ou de service - ne sont en général pas adaptés aux personnes handicapées psychiques.

L’ampleur des questions soulevées par l’accueil, le soin et l’accompagnement dans les structures médico-sociales des personnes présentant des troubles psychiques invalidants a conduit les professionnels du handicap à souhaiter l’organisation d’une journée d’étude sur ce thème.
Cette manifestation régionale est donc l’occasion d’explorer différentes questions qui se posent aujourd’hui : en terme de définition et de classification ; de trajectoire et points de rupture dans le parcours de vie des personnes ; de réponses mises en place ou souhaitables par les acteurs concernés.

 

Rappel du programme

 
Diaporamas :

 

 
+ d'infos

 


 

 

 

 Journée de Printemps "autismes et vie quotidienne"
1ère partie - Autonomie et soins organisé par le CRA Bourgogne

Cette journée s'est déroulée le 31 mars 2012 à ISAT de Nevers (58).

 Consulter le site