Faire fonctionner un CVS : le rôle des professionnels et des familles

Le principe de participation est aujourd’hui au centre de nombreuses politiques publiques. Le secteur social et médico-social a vu apparaître la figure de l’usager porteur de droits en tant que citoyen, comme tout un chacun, mais également en tant qu’usager de services répondant à ses besoins et attentes spécifiques. Le cadre institutionnel est marqué par cette évolution où se confirme la place accordée à l’usager au sein des dispositifs d’accompagnement.

Ce principe mobilise les professionnels, les organismes gestionnaires de structures et les familles  afin de créer les conditions d’une participation effective des personnes accompagnées.

La mise en oeuvre d’un Conseil de la vie sociale défini dans la loi du 2 janvier 2002, ou d’une autre forme de participation et le soutien aux usagers élus nécessitent une réflexion  collective. Elle peut prendre appui sur les recommandations de l’ANESM et divers outils existants pour enrichir des pratiques adaptées au contexte et aux personnes accueillies.

Objectifs :

  • Identifier les enjeux et les implications sociales et éducatives de la participation selon les possibilités des personnes accompagnées

  • Réfléchir et préciser les conditions permettant une dynamique de participation au sein et hors la structure

  • Contribuer à la mise en place ou à l’amélioration des instances ou modalités de participation
...

Le principe de participation est aujourd’hui au centre de nombreuses politiques publiques. Le secteur social et médico-social a vu apparaître la figure de l’usager porteur de droits en tant que citoyen, comme tout un chacun, mais également en tant qu’usager de services répondant à ses besoins et attentes spécifiques. Le cadre institutionnel est marqué par cette évolution où se confirme la place accordée à l’usager au sein des dispositifs d’accompagnement.

Ce principe mobilise les professionnels, les organismes gestionnaires de structures et les familles  afin de créer les conditions d’une participation effective des personnes accompagnées.

La mise en oeuvre d’un Conseil de la vie sociale défini dans la loi du 2 janvier 2002, ou d’une autre forme de participation et le soutien aux usagers élus nécessitent une réflexion  collective. Elle peut prendre appui sur les recommandations de l’ANESM et divers outils existants pour enrichir des pratiques adaptées au contexte et aux personnes accueillies.

Objectifs :

  • Identifier les enjeux et les implications sociales et éducatives de la participation selon les possibilités des personnes accompagnées

  • Réfléchir et préciser les conditions permettant une dynamique de participation au sein et hors la structure

  • Contribuer à la mise en place ou à l’amélioration des instances ou modalités de participation

Programmation

Les 25 et 26 Mars 2019
CREAI BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - 11 rue Jean Giono, 21000 DIJON